EUROPE Covid-19 : Les eurodéputés et les États membres ont trouvé un accord sur le pass sanitaire européen

Le pass sanitaire a franchi une nouvelle étape. Les eurodéputés et États membres de l’Union Européenne sont parvenus à un accord ce jeudi 20 mai, il est destiné à faciliter les voyages dans l’Union Européenne cet été. Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, il entre en vigueur en vigueur dès le 1er juillet. Par la suite, l’accord devrait être approuvé par le Parlement européen entre le 7 et le 10 juin.

Face au Covid-19, le pass sanitaire authentifie un test négatif RT-PCR ou antigénique ; le certificat de rétablissement du Covid-19 ; ou le certificat de vaccination.

Disponible sur son téléphone portable ou bien en version papier, le pass sanitaire disposera d’un QR code qui indiquera que son titulaire a été vacciné, a passé un test PCR ou antigénique ou qu’il est immunisé après avoir été infecté par le Covid-19.

Les Etats membres auront l’obligation d’accepter les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson) mais seront libres d’en accepter d’autres, comme le vaccin russe Spoutnik V ou celui du Chinois Sinopharm, utilisés en Hongrie.

La Commission s’est engagée à mobiliser 100 millions d’euros pour acheter des tests pour permettre aux Européens qui attendront encore d’être vaccinés de pouvoir voyager.