Aéroport de Beauvais : arrêt des vols de nuit

Le Conseil d’Etat a donné raison à trois associations qui l’avaient saisi. L’autorisation de ces vols qui date du 1er janvier 2020 est annulée. Ryanair sera le plus pénalisé.

Depuis le 1er janvier 2020, une autorisation permet à l’aéroport de Beauvais-Tillé de faire atterrir des avions entre 23h et 5h du matin. Ce qui a provoqué la colère de nombreuses associations de riverains et de lutte contre les nuisances sonores qui ont alors saisi le Conseil d’Etat.

Ce dernier leur a donné raison le 9 juillet dernier provoquant l’annulation de cette autorisation. De quoi pénaliser les plans de vols de nombreuses compagnies et en particulier Ryanair qui a fait de Beauvais une de ses bases.

Sur son site, l’aéroport de Beauvais indique que les vols de nuit (de 22h à minuit) représentaient en 2018 (donc avant son autorisation d’aller au-delà) 7% de son trafic avec 1617 vols.

Pour les trois associations à l’origine de la saisine (l’Association de défense de l’environnement des riverains de l’aéroport de Beauvais-Tillé, le Regroupement des organismes de sauvegarde de l’Oise et l’Association contre les nuisances de l’aéroport de Tillé), « l’annulation de l’arrêté de 2019, déclare le conseil d’Etat, s’impose car il méconnaît le principe de non régression inscrit à l’article L 110–1 du code de l’environnement. L’arrêté de 2019 contribue en effet à affaiblir la lutte contre le bruit alors que le droit de chacun de vivre dans un environnement sain a été élevé au rang de droit constitutionnel ».

Cette décision « vient renforcer la protection des citoyens contre les volontés opportunistes d’élus et d’exploitants privés. La loi est là pour protéger les populations, il faut la respecter. Cette décision qui est une grande première en France ouvre la porte au nom d’un principe environnemental fort à d’autres combats légitimes ailleurs », peut-on lire dans un communiqué.