Carte sanitaire: remboursements et liste rouge sans l’Inde

La mise en place du pass sanitaire en particulier pour les voyages en avion au départ de la France, y compris sur les lignes domestiques, entrainera selon le gouvernement un remboursement si le voyageur est testé positif à la Covid-19. L’Inde est sortie de la liste rouge des pays en provenance desquels les passagers sont soumis à de strictes mesures sanitaires, seuls 26 nations et territoires y figurant encore.

Le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari l’a annoncé le 28 juillet 2021 sur BFMTV entre autres : l’extension du pass sanitaire aux transports de longue distance entrera en vigueur entre le 7 et le 10 août, une fois le texte de loi promulgué après son passage devant le Conseil Constitutionnel. Les contrôles en aéroport ou sur les quais de gare ne seront qu’aléatoires afin de faciliter la vie des voyageurs, ces derniers ayant en outre reçu une bonne nouvelle : si vous réservez un billet (…) et que vous êtes déclaré positif entretemps, la SNCF s’engage à rembourser le billet. La même chose s’applique pour les avions, a-t-il déclaré, précisant que pour les avions, c’est jusqu’au jour du départ qu’on peut exiger le remboursement.

Le ministre des Transport n’anticipe pas de problème massif sur la mise en place du pass sanitaire, mais promet l’intransigeance de l’Etat pour les voyageurs refusant de s’y soumettre (ou les employés refusant de contrôler). Le ferroviaire pourrait par ailleurs adopter une mesure déjà proposée dans l’aérien, en liant le billet de train avec les documents sanitaires, ce qui permettrait au voyageur de couper les files quand il approche un contrôle sur les quais par exemple. Les compagnies aériennes Air France, Corsair et KLM par exemple proposent déjà à leurs clients de vérifier en amont s’ils disposent de tous les documents sanitaires nécessaires.