Aéroport de Paris : Grève du personnel au sol

Aéroport de Paris

La grève lancée par les syndicats dans les deux aéroports parisiens, Roissy et Orly, a provoqué des retards de 15 minutes en moyenne sur les vols de la matinée. Les perturbations pourraient être plus importantes ce weekend de grands départs en vacances.

Les manifestations du 1er juillet 2021 ont perturbé l’accès aux terminaux des deux aéroports.

Le PDG Augustin de Romanet prévoyait un impact limité sur les voyageurs, les « opérations de filtrage » des passagers à l’intérieur des terminaux ont tout de même entrainé pour les compagnies aériennes des retards de 15 minutes en moyenne dans la matinée. La direction a reconnu qu’Orly était la plateforme la plus affectée, avec en particulier deux départs vers Fort-de-France en Martinique et Cayenne en Guyane retardés de 45 minutes.

La situation s’est améliorée dans l’après-midi, mais les syndicats n’entendent pas relâcher la pression ce vendredi ; la CGT et la CFE-CGC rejoignent ce matin l’UNSA SAPAP, dont le secrétaire général Laurent Garssine a déclaré dans le quotidien qu’après de premières actions « très bien réussies », « nous ne lâcherons rien ». 

ADP recommande toujours aux passagers d’anticiper leur arrivée, et les syndicats prévoient une mobilisation encore plus importante samedi et dimanche.

Rappelons que les syndicats entendent protester avec ces grèves contre le plan d’adaptation des contrats de travail (PACT), qui doit entraîner des baisses des revenus dans le cadre des conséquences de la crise sanitaire. 

Le PACT prévoit de supprimer certaines primes qui vont conduire à ce que d’ici 2023, un certain nombre de personnes pourraient « perdre entre 1, 2, 7% au maximum de leur rémunération » d’après la direction.

Mais les organisations représentatives des salariés, évoquent des baisses de revenus pouvant aller jusqu’à « un mois de salaire » et des mobilités géographiques contraintes ; en cas de refus, les employés s’exposent à un licenciement, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) que les syndicats contestent également. 

Lire aussi :   Frontières et COVID : Portugal autorisse depuis ce lundi 17 mai 2021 les séjours touristiques