Air France : Un premier vol long-courrier à l’huile de cuisson

vol long courrier

Air France réalise, le premier vol long-courrier de la compagnie avec du carburant à base d’huiles de cuisson produit par le géant Total.

Fabriqué à partir de déchets issus des graisses animales et les huiles de cuisson usagées, ils peuvent être mélangés à 50 % avec du kérosène.

À partir du 1er janvier 2022, les compagnies aériennes devront utiliser au minimum 1 % de ce biocarburant, puis 5 % en 2030, selon la feuille de route établie par le gouvernement.

En 2014, KLM avait effectué le plus long vol commercial avec, dans le réservoir, 20 % d’huile de friture usagée de son côté, Air France a expérimenté durant deux ans (2014-2016), un vol hebdomadaire Toulouse-Orly avec du biocarburant.

Le secteur s’est fixé pour objectif de réduire d’ici à 2050 ses émissions de CO2 de 50 % par rapport à leur niveau de 2005.

Il existe trois types de biocarburants : ceux à base d’huiles végétales ou recyclées, ceux à base de déchets urbains ou agricoles, et ceux basés sur la fermentation de sucre, de maïs ou de betterave. Ces carburants coûtent actuellement 4 à 5 fois plus chers que les carburants traditionnels.

Ces biocarburants représentaient en 2019 moins de 0,1 % des 360 milliards de litres de carburant utilisés par l’aviation commerciale.

En réalité, sur la totalité d’un plein, seule une partie contient du biocarburant, le reste c’est du kérosène, il demeure donc polluant.

Pour fabriquer des agrocarburants, il faut augmenter la superficie des terres agricoles et détruire des zones forestières.

Lire aussi :   Stobart Air : la compagnie irlandaise en liquidation