Covid-19 Outre-mer : levée progressive des motifs impérieux en Outre-mer.

Covid-19 Outre-mer

Les voyageurs allant de la métropole à un département ultramarin, ou l’inverse, n’auront bientôt plus besoin de justifier d’un motif impérieux. Une exception toutefois : la Guyane, encore confinée.

Le gouvernement commence mercredi 19 mai à supprimer l’obligation de justifier d’un motif impérieux pour les voyages depuis ou vers les territoires d’outre-mer, en parallèle des assouplissements ayant lieu dans l’hexagone, sauf en Guyane où l’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de soixante-douze heures reste cependant valable pour toutes les destinations.

Selon un communiqué commun des ministères des Outre-mer et des Transports, le gouvernement a décidé « d’alléger le dispositif des motifs impérieux justifiant les déplacements ainsi que les mesures de quarantaine qui s’imposent aux voyageurs souhaitant se déplacer entre les Outre-mer et l’hexagone ». Ce texte précise que le calendrier et le détail des mesures, propres à chaque territoire, s’adapteront cependant « à la situation et la dynamique épidémique ».

Les motifs impérieux sont levés dès mercredi entre l’Hexagone et les îles de Saint-Pierre-et-Miquelon et de Saint-Barthélemy. Ils le seront le 9 juin entre l’Hexagone et la Guadeloupe, la Martinique, et Saint-Martin.

Lire aussi :   Indonésie : il se déguise en femme pour prendre l'avion