Frontières et COVID : Portugal autorisse depuis ce lundi 17 mai 2021 les séjours touristiques

séjours touristiques

Les ressortissants de la plupart des pays de l’Union européenne pourront se rendre au Portugal, mais sous certaines conditions.

Depuis deux semaines, les déplacements en France, en Europe et hors Union européenne sont de nouveau autorisés. Les voyages au sein de l’UE sont donc possibles à condition d’avoir un motif impérieux ou professionnel ainsi que d’un test PCR négatif de moins de 72h.

Depuis le lundi 17 mai 2021, les personnes en provenance des pays de l’Union européenne ayant une incidence du coronavirus  » inférieure à 500 cas pour 100 000 habitants (dont la France) « vont pouvoir effectuer « tous types de voyage vers le Portugal, y compris les voyages non essentiels », dans un communiqué publié par le gouvernement portugais. Les compagnies aériennes qui embarqueraient des passagers sans test encourent  » une amende de 500 à 2000 euros par voyageur », a prévenu le ministère de l’Intérieur.

Le port du masque est toujours imposé à l’intérieur et à l’extérieur lorsque la distanciation sociale de 2 mètres n’est pas possible. A l’exception de l’île de Madère et de l’archipel des Açores, le Portugal n’est plus sous couvre-feu et les bars et restaurants sont également ouverts jusqu’à 22h30, dans la limite de six personnes par table en salle et 10 en terrasse.

En cas de retard ou d’annulation de votre vol par la compagnie, les indemnités de 250 € à 600 € sont dues aux passagers si le retard n’est pas imputable à la crise sanitaire ou à l’une des circonstances extraordinaires prévues par le règlement européen CE.261/2004.

Lire aussi :   France: pass sanitaire pour les vols domestiques

Il est impératif de consulter les derniers conseils aux voyageurs de votre gouvernement avant de voyager ou de prendre une décision pour voyager.