Londres-Heathrow : un terminal réservé aux passagers de la liste rouge

Le principal aéroport de Londres a ouvert  un terminal dédié aux passagers arrivant de pays classés par le Royaume-Uni en liste rouge, en raison de niveaux élevés d’infection à la Covid-19 et en particulier à ses variants.

Actuellement installée dans le T3 mais devait rapidement être déplacé vers le T4 de Londres-Heathrow, l’installation dédiée a été décidée depuis le mois d’avril suite à la crainte de voir les files d’attentes de passagers arrivant d’Inde se mélanger aux autres, et donc augmenter le risque de dissémination au variant.

Un responsable de Heathrow a déclaré : « les itinéraires de la liste rouge resteront probablement une caractéristique des voyages au Royaume-Uni dans un avenir prévisible, car les pays vaccinent leurs populations à des taux différents. Nous adaptons à cette réalité à plus long terme, en ouvrant dans un premier temps une installation dédiée aux arrivées dans le terminal 3 à partir du 1er juin pour les passagers de la liste rouge arrivant sur des vols directs ».

Heathrow souhaite que les autorités prolongent la « liste verte » au-delà du 7 juin, car le pays pourrait rater des milliards de livres de dépense par les touristes : les voyageurs d’affaires et de loisirs arrivant à Heathrow dépensent à eux seuls plus de 16 milliards de livres à travers le pays chaque année, mais aussi pour maintenir les emplois dans des milliers d’entreprises, des boutiques de Bond Street aux distilleries de Dundee.

Les visiteurs américains passant par Heathrow sont la plus grande source de revenus du tourisme, représentant à eux seuls 3,74 milliards de livres, soit 23% des dépenses totales de visiteurs au Royaume-Uni, avant la pandémie, les États-Unis étaient le premier marché pour le trafic de passagers, avec LHR – JFK l’une des routes les plus lucratives au monde avec plus de 21 millions de passagers voyageant de l’aéroport vers l’Amérique en 2019.

Il existe un risque que ces visiteurs américains aillent voir ailleurs. L’Italie a ouvert ses frontières aux voyageurs américains entièrement vaccinés et la France se prépare à emboîter le pas.