Royal Air Maroc : les réservations aux tarifs réduits tournent au fiasco

Royal Air Maroc

À la demande du Palais royal -le roi Mohammed VI en personne- pour faciliter le retour au pays des Marocains résidant à l’étranger, RAM propose des tarifs réduits et fixes en fonction du nombre de membres de la même famille voyageant ensemble. Mais durant le week-end et encore hier, il était impossible d’obtenir un billet au tarif préférentiel, que ce soit sur le site de RAM ou dans les agences de voyage en ligne. Pire, des milliers de réservations confirmées ont été annulées sans aucune explication. Un véritable capharnaüm pour ceux qui ont cru obtenir leur billet pour le Maroc, tout comme pour les voyagistes ayant à gérer le problème.

Hier soir, très tardivement, RAM a réagi dans un communiqué : « une affluence record a été constatée sur nos différents canaux de distribution -site internet, agences Royal Air Maroc et agences de voyage. Si les vols de certaines dates ont été totalement saturés, plus de 70% de la capacité mise en place sur la période est encore disponible à la vente. Nous encourageons donc les clients à rechercher des dates alternatives s’ils ne trouvent pas de place à leurs dates initialement prévues ».

Mais comment expliquer ces réservations qui n’ont pas été honorées et qui sont revenues avec comme indication « vols HX » (vols annulés) ? Selon un distributeur au fait du problème, les tarifs spéciaux demandés par le roi devaient être réservés en classe Y uniquement qui, comme toutes les classes, doit être contingentée. Mais RAM a mal géré ce quota durant tout le week-end : elle a laissé passer un bon nombre de réservations qu’elle a ensuite tout simplement supprimée.

Lire aussi :   Covid-19 : l’UE suppression des tests pour les voyageurs vaccinés et immunisés ?