Vol AF865 Ndjamena-Paris : Suspicion de présence d’un engin explosif à bord

Suspicion de présence d'un engin explosif

Suite à une suspicion de présence d’un engin explosif à bord du vol AF865 Ndjamena-Paris du 3 juin 2021, une cellule de crise interministérielle a été ouverte. L’appareil s’était posé à Roissy à 16h01 et avait été isolé immédiatement, a indiqué le gouvernement dans un communiqué. Tous les passagers ont débarqué.

L’avion s’est posé à l’aéroport de Roissy sans incident, après avoir été intercepté par des avions de chasse qui ont décollé de la base de Saint-Dizier, et a été immédiatement isolé. Après le débarquement des passagers et les investigations, aucun engin explosif n’a été trouvé à bord de l’avion.

La cellule interministérielle de crise est présidée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et réunit les cabinets du Premier ministre, du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, de la ministre des Armées, de la ministre de la Justice et du ministre délégué aux Transports, ainsi que l’ensemble des services de l’Etat mobilisés.

Lire aussi :   Vaccin Covid : le Canada rouvre ses frontières pour les voyageurs vaccinés